Le conseil central de surveillance pénitentiaire

Arlon

Présentation de la prison d’Arlon

La prison d’Arlon est une des plus vieilles prisons de Belgique. Inaugurée en 1867, c’est à la fois une maison d’arrêt et une maison de peines fonctionnant en régime dit « cellulaire fermé ».

L’établissement pénitentiaire, en forme de « T », comporte 8 niveaux répartis en 3 ailes A et B pour les condamnés, C pour les détenus. La répartition peut varier. En 2015, des travaux de modernisation de la prison ont été entrepris. La prison comporte au sommet de la prison une belle salle qui sert de lieu de culte et aussi de salle de yoga, une salle de sport, une buanderie, une salle de visite comprenant un coin réservé à l’accueil des jeunes enfants avec tapis et jeux, et deux locaux aménagés spécifiquement pour les Visites Hors Surveillance.

La capacité de la prison d’Arlon est de 111 détenus. En pratique, la prison héberge environ 130 détenus.

Pour plus d’informations sur la prison, voir : http://justice.belgium.be/fr/themes_et_dossiers/prisons/prisons_belges/prisons/plus_d_infos/arlon

 

La Commission de Surveillance de la prison d’Arlon

Sa mission

La mission principale de la Commission de Surveillance est de contribuer à un meilleur fonctionnement de la prison. Elle veille donc à ce que soient respectés les droits octroyés aux détenus par la loi belge, par la Convention européenne des droits de l’homme et par la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

La Commission de Surveillance rédige des rapports mensuels, et peut émettre des avis et des propositions à la Direction de l’établissement, à l’Administration centrale ainsi qu’au Conseil central.

 

Son fonctionnement

Chaque mois, deux membres – appelés Commissaires du mois – sont désignés pour assurer les permanences hebdomadaires. Concrètement, en toute confidentialité, ils :

Relèvent la boîte aux lettres ;

Se rendent dans les cellules des entrants afin de présenter la Commission et ses missions ;

Se rendent dans les cellules des détenus ayant fait une demande écrite ou verbale, ou sur recommandation d’un agent pénitentiaire.

La Commission est également à même de visiter les cellules nues (communément appelées « cachots »), ainsi que tout autre endroit dans l’enceinte de la prison.

Une fois par mois, l’ensemble des membres se réunit. Sur bases des informations apportées par les Commissaires du mois, la Commission décide des éventuelles démarches à effectuer.

 

Ses membres

La Commission de Surveillance de la prison d’Arlon est composée de 10 bénévoles de qualifications diverses, nommés par le Ministre de la Justice.

Membre président :Bernadette TOUSSAINT (Présidente)

Secrétaire : Pascale SCHMICKRATH (Secrétaire)

Membre magistrat : André MONHONVAL

Membre avocat : X

Membre médecin : Éric ALARDEAU

Membre : Laure BEAUMONT

Membre :  Fernand LEJEUNE

Membre :  Jean-Marie WILMOTTE

Membre :  Sarah YERNA

Membre :  Camille ZIGRAND

 

Contacter la Commission

Pour toute question ou information vous pouvez vous adresser à la :

Commission de Surveillance d’Arlon
Rue Léon Castilhon, 29
6700 Arlon

Ou adresser un mail à l’adresse : famille.vgdb@skynet.be

 

Composition de la Commission de surveillance

Autres informations

La Commission de surveillance d’Arlon essaye d’entretenir des contacts avec les autres organismes intervenant à la prison, et notamment le Service d’aide aux justiciables, en ce compris les visiteurs de prison, un psychologue indépendant et bénévole, le Centre d’action laïque, la Croix-Rouge qui s’occupe d’une part de fournir des vêtements civils aux détenus, et d’autre part organise via Itinérance la rencontre entre les enfants et leur parent détenu.