Les Comissions de surveillance

Les journées nationales prison à la Commission de Tournai

Photo l'avenir.net
Publication date: 
14/12/2015 - 10:15
A l'instar de ce qui se fait en France depuis plus de vingt ans, durant la semaine du 14 au 22 novembre 2015, le Conseil central de surveillance pénitentiaire organisait la deuxième édition des Journées nationales de la Prison autour du thème Tant de temps afin de mener une réflexion sur le temps en prison : "temps perdu, temps gagné, temps retrouvé, tuer ou vivre le temps, …"

A Tournai, dans ce cadre, la Commission de surveillance a lancé un appel à travailler de concert avec les milieux associatifs et scolaires qui ont reçu l’idée avec un véritable engouement.

Les Journées nationales de la Prison portées par la Commission de surveillance des prisons de Tournai, en accord et en collaboration avec la direction de la prison, et par de nombreuses associations culturelles et de terrain, par des écoles, par la ville de Tournai … ont permis de jeter des ponts entre tous ces intervenants et aussi un plus vaste public.

Au travers de divers moyens d'expression tels que l'écriture, les arts plastiques, la vidéo, la musique, la photographie, l'occupation de l'espace public, l'idée était d'établir un dialogue entre l'ensemble des personnes qui vivent d'une manière ou d'une autre l'intérieur de la prison (détenus, personnel, associations, représentants des cultes, …) et les citoyens afin de sensibiliser plus largement le grand public à l'univers carcéral et lui permettre d'aller au-delà de ses représentations, d'une part, et de faire entrer un supplément d'humanité à l'intérieur de la prison, d'autre part.

Dans ce cadre, les Ecrivains publics, par exemple, ont réussi à faire communiquer personnes détenues et surveillants, agents pénitentiaires, élèves, retraités, … par le biais de messages laissés dans des "sabliers" de papier. D'autres se sont exprimés sur les cartes postales créées par l'atelier d'imprimerie de l'Institut Saint-Luc, … L'IPEPS Wallonie-Picarde (promotion sociale Tournai-Leuze) qui a en charge des ateliers d'alphabétisation en prison a fait chanter les détenus dans la chorale « A travers chants ». Les jeunes de Masure 14 ont réalisé des oiseaux, ceux de Port’ Ouvertes, un rap ...

Une exposition des productions s’est tenue en la Maison de la Culture de Tournai du 14 au 29 novembre 2015 et a rencontré un vif succès, d’abord le soir du vernissage où la salle était comble mais aussi durant les deux semaines qui ont suivi où des groupes scolaires, des quidams se sont arrêtés devant les productions et ont pu réfléchir aux questions que posent la prison.

Les travaux gagneront les cimaises de l'Institut Saint-Luc et devrait achever leur périple dans les murs mêmes de la prison de Tournai.